.

 

La carte de l'Île aux Signes

Voici la carte interactive de l'île qui vous permettra de suivre les périgrinations de Sébestan...

 
 
La boutique en ligne comprend désormais une rubrique consacrée aux aventures de Sébestan. Outre le livre, vous y trouverez des badges et des magnets. C'est ici, allez voir !
 

Ce que dit la presse

Quelques articles regroupés sur la page Facebook de Sébestan... Vous êtes journaliste ? Vous avez envie de parler de Sébestan ? N'hésitez pas à me contacter.

 

Un petit extrait

En effet, Elmer est apparu sur l’estrade et se prépare à entamer son discours. Le silence se fait. L’instant est solennel.
– Signaises, Signais… Commence le maire Elmer.
– Si niais ? Il se moque d’eux ?
– Non, Sébestan, les Signais sont les habitants de Port-aux-Signes, précise Guilhord. Attends la suite, tu vas voir, ou plus exactement entendre…
– Le particularisme dû à notre histoire unique ainsi que la mutualisation généralisée des synergies nous permettent d’amalgamer nos compétences dans ce nouveau pôle d’excellence dont nous tirons une immense satisfaction, tant locale que galactique, et réciproquement, poursuit le bonhomme.
– Que dit-il ?
– Rien de spécial, il soliloque…
– Soli quoi ?
– Il tient un discours comme pour lui-même ; il parle tout seul, si tu préfères. Personne ne l’écoute jamais. Les gens ont l’habitude : ils écoutent sans chercher à comprendre et attendent qu’il ait terminé pour pouvoir boire et manger.
– Il ne s’en aperçoit pas ?
– Jamais. Il pense que ce type de langage est lié à sa fonction et qu’il est normal de le pratiquer. C’est d’ailleurs un xylolinguiste éminent.
– J’aime bien ce mot ! Papa dit souvent que le rabot est le seul correcteur grammatical qui convient à ce type de langage.
– Ah ! Sébestan, ton père me manque à moi aussi. S’il pouvait rêver…

 
Feuilleter